CGD Diagnostic
Les premiers signes de suspicion de la maladie sont bien souvent les infections récurrentes observées. Ensuite un diagnostic biologique peut être demandé par le praticien suivant le patient.


> Laboratoires effectuant le diagnostic en France.

> Analyse fonctionnelle des neutrophiles.
Test de phagocytose sur lame et mesure de la réduction du NBT.
Quantification de la production d'anions superoxyde O
2-.
Mesure de la production de H
2O2.

> Typage de la Granulomatose Septique Chronique. Phénotypage.

> Recherche de l'anomalie génétique :
Mutations, Délétions, Insertions.

> Diagnostic Anténatal.


> Laboratoires effectuant le diagnostic en France.

Prendre contact avec l'un des laboratoires afin de convenir d'un rendez-vous


A Grenoble

Correspondants :
Dr M.J. Stasia
Dr S. Vergnaud
Pr F. Morel

Adresse :
Laboratoire d'Enzymologie
D.B.P.C.
CHU A. Michallon
B.P. 217
38043 Grenoble Cedex 09
Tel : 04-76-76-54-83
Fax : 04-76-76-56-08
MJStasia@chu-grenoble.fr
SVergnaud@chu-grenoble.fr
FrMorel.enzymo@chu-grenoble.fr



• A Paris

Correspondants :
Pr M-A. Pocidalo

Adresse :
Laboratoire d'Immunohématologie
CHU X. Bichat
16 rue Henri Huchard
75018 Paris
Tel : 01-44-85-62-06
Fax : 01-44-85-62-07
marianne.pocidalo@bch.ap-hop-paris.fr


> Analyse fonctionnelle des neutrophiles.

Le diagnostic de la CGD repose sur des examens mettant en évidence l’incapacité des neutrophiles (PMN) du malade à développer une explosion respiratoire en réponse à un stimulus.


- Test de phagocytose sur lame et mesure de la réduction du NBT
permet d'apprécier le pourcentage de neutrophiles capables de phagocyter les micro-organismes et de produire les formes réactives de l'oxygène. La réduction du nitrobleu de tétrazolium (NBT) qui en présence d'anions superoxyde précipite dans le phagocyte sous forme de formazan (grains bleu-noir). Il ne nécessite qu'une faible quantité de sang (100 à 200 µl) et est donc précieux dans le diagnostic chez le nouveau-né et le diagnostic anténatal.


- Quantification de la production d'anions superoxyde O2-.
Ces tests mesurent la production globale des formes réactives de l'oxygène par les phagocytes activés par différents stimulants solubles (PMA, fMLP, endotoxines…) ou particulaires (zymosan opsonisé, bactéries…).
Le test de référence est la réduction du cytochrome c inhibable par la SOD qui est spécifique de la production d'anions superoxyde.
La chimioluminescence amplifiée par la lucigénine ou le luminol, mesure à différents degrés de spécificité les productions d'anions superoxyde et d'H2O2.


- Mesure de la production de H2O2 (peroxyde d'hydrogène).
La cytométrie de flux mesure la production d'H2O2 provenant des anions superoxyde produit par la NADPH oxydase. Elle a l'avantage d'étudier un grand nombre de cellules, permettant de les analyser une à une comme le test au NBT, mais elle est de plus semi-quantitative.



> Typage de la Granulomatose Septique Chronique.
Phénotypage.

La méthode de Western-Blot permet de déterminer le type de granulomatose septique chronique : déficit en p67phox, en p47phox ou en cytochrome b558. Elle utilise des anticorps dirigés contre chacun des composants potentiellement en cause : anti-gp91phox, anti-p22phox, anti-p67phox, anti-p47phox.


Le déficit d'expression du cytochrome b558 est conforté par l'analyse du spectre différentiel d'absorption du cytochrome b558.


Le cytochrome b558 est formé de deux sous-unites (gp91phox et p22phox) et l'absence d'expression de l'une des sous-unités du cytochrome b558 entraîne l'absence de la seconde sous-unité. Par conséquent le Western-Blot met en évidence l'absence des deux sous-unités du cytochrome b558 et ne permet pas d'affirmer le gène atteint. Seule l'étude familiale mettant en évidence une histoire de déficit lié au chromosome X, la mise en évidence d'une mère vectrice sur le plan fonctionnel ou la mise en évidence de la mutation génique responsable de la maladie viendra conforter le diagnostic d'une atteinte du gène codant pour la protéine gp91phox ou p22phox.



> Recherche de l'anomalie génétique :
Mutations, Délétions, Insertions.

La mise en place d'un diagnostic direct des mutations constitue un progrès médical qui permet une identification des femmes vectrices et donc une amélioration du conseil génétique, évitant, dans certains cas la pratique d'un diagnostic anténatal inutile. De plus, dans les cas où le diagnostic anténatal est pratiqué, celui-ci est possible beaucoup plus précocément et au prix d'un risque obstétrical plus faible.


L'étude des ARNm codant pour la protéine atteinte peut être réalisé par les méthodes suivantes :
    Le Northern-Blot permettant l'étude de la transcription du gène (ADN) codant la protéine atteinte et une estimation semi-quantitative des ARNm correspondants.
    La RT-PCR permet de révéler une délétion ou une insertion au niveau de l'ARNm.
    La SSCP permettant de mettre en évidence les mutations ponctuelles
    Le séquençage permet de rechercher le défaut moléculaire du fragment d'ADNc muté ou de tous les exons si aucune anomalie n'est détectée par SSCP.


L'étude de l'ADN génomique, gène codant la protéine atteinte, peut se faire par les méthodes suivantes :
    Le Southern-Blot et les techniques en dérivant permettent d'étudier le défaut génomique correspondant à la protéine atteinte.
    La PCR de misappariement va confirmer la mutation et mettre en évidence chez les parents et la fratrie la présence ou l'absence de cette mutation.
    Le séquençage permet égalemant de rechercher le défaut au niveau du gène (ADN génomique)



> Diagnostic Anténatal.

Jusqu'à présent, si cela s'avère nécessaire et en fonction du type supposé de granulomatose, le diagnostic anténatal est effectué sur des tests fonctionnels (réduction du NBT et chimioluminescence) à partir de sang fœtal obtenu par ponction du cordon à 21 semaines d'aménorrhée.

Dans l'avenir la possibilité d'un diagnostic moléculaire plus précoce sur un prélèvement trophoblastique à 11 semaines d'aménorrhée, lorsque la mutation est préalablement diagnostiquée dans la famille, sera très précieux.